Vayres en SWOT

▵Avec ce petit jeu de mot, l’idée est de réaliser une analyse pour la commune de Vayres. L’analyse SWOT est une matrice qui permet de mettre en avant, les forces , faiblesses- interne et opportunités et menaces- externe, c’est donc une sorte de photographie de la situation à l’instant T.

➢Vous êtes prêt pour la photographie de Vayres ?

⊿Il combine l’étude des forces et des faiblesses d’une organisation, d’un territoire, d’un secteur, etc. avec celle des atouts et des menaces de son environnement, afin d’aider à la définition d’une stratégie de développement.

➳Le bourg de Vayres sera, ici, choisi. D’une part parce que nous en avons une meilleure connaissance, et d’autre part, cette approche peut s’ancrer dans une stratégie de redynamisation du centre bourg. Il concerne une période d’observation allant de septembre 2021 à février 2022.

NB/ Le tableau ci-dessous n’est pas à recevoir par ordre de croissance, ni de priorité, ne tient pas, nécessairement, compte des transferts de compétences (intercommunalité).

INTERNE


FORCES

FAIBLESSES
. Nom: Vayres & Vayres Les Roses
Problème d’identification et de confusion avec Vayres (33)/ même région
Pb mot dièse (communication digitale)
. Distinction: Village étoilé (2 étoiles) Vayres Les Roses n’est pas un village classé « fleuri » par le label Villes et villages fleuris de France
. Services : mairie (horaires, disponibilité, accès) La poste (retrait, expédition )
Services techniques

Présence en hypercentre
Peu de boites aux lettres (Villages)

NB/ Absence de distributeur de retrait d’argent
. Publication : gazette communale distribuée en début d’année en forme de rétrospective



. Site internet
Forme: Pb de périodicité et de support : sentiment d’achevé (souvenirs), pas de temps réel/actualité (plus vivante), une forme trop onéreuse, trop rigide (livret)
Contenu: absence de rappel de réglementation (feu, horaire tonte, bruit)

Pas de datations pour les articles, aucune date ni mise à jour dans les photos, notamment, de fleurissement de la commune
. Rapport aux citoyens Pas, à ce jour, de consultation citoyenne
. Medical:infirmières, kinésithérapeuteAbsence de médecin généraliste, podologue et pharmacie
. Vieillissement de la population
Maintien à domicile
présence aide à domicile
présence taxi ambulance

Les personnes âgées sont isolées, en situation de dépendance à leur famille, en perte d’autonomie
Les propositions médicales locales ne sont pas adaptées (manque de médecins, pharmacie)
. Jeunesse
Les élèves peuvent être scolarisés à Vayres, collège à Rochechouart et au lycée à Saint-Junien
Ils bénéficient de l’offre de transports des cars régionaux

Pas de pratique sportive jeune, pas d’ateliers de pratiques amateurs
Pas de présence conseil municipal jeune
Ils sont éloignés des sites culturels, isolés du lien social en raison d’une absence de lieu de rencontre
. Commerces – boulangerie, épicerie (en boutique et en livraison), coiffeur, esthéticienne
Problème d’horaires ouverture boulangerie, Pour l’épicerie: plus de produits locaux, de vrac seraient le bienvenu
Absence de relai colis
. Artisan: Fanes de carottes – promotrice de produits bio, rayonnement régional
Absente du marché, pas de mise en place d’animations locales à Vayres
. Marché: couvert, gratuité de l’emplacement, diversité des propositions
Pas suffisamment d’exposants
Difficulté pour implantation concurrence

. Autonomie alimentaire: à Vayres, il est possible de se nourrir en produits frais, locaux et/ou bio sans avoir à prendre sa voiture -produits laitiers, fromages, fruits et légumes, viandes, charcuterie, plats préparés, poisson, pain, pâtisserie/croissanterie…
Pas de communication sur ces offres (liste non crée et proposée en mairie)
. Entreprise: BMCD (visibilité, entreprise locale/artisans locaux)
Alimentation animale
Matériel ruchers
Graineterie, différents types de terre, outils

Pollutions: bruit, visuelle (absence de haies), de l’air (nombreux passages de véhicules), Affaissement de la chaussée due aux passages de poids lourds/chargements importants
. Patrimoine vert (sentier, circuits)- randonnées, vélo: la nature est à portée de pieds
Un meilleur entretien des espaces boisés, Entretien trop brutal avec tracteur des végétaux (haies),
Trop grande privatisation d’espaces type plans d’eau, mares,
Non connaissance du « planning » des chasseurs

. Patrimoine/ Matrimoine – lavoir, puits – Petit patrimoine funéraire, patrimoine floral, Serpentine : plusieurs représentations du patrimoine sont présentes à Vayres
Manque d’informations, d’affichages explicatifs, de pédagogie (ce patrimoine est illisible, pas de repérage historique, de nom…)
. Associations: une grande diversité de propositions
Absence d’outil telle que fiche de contact (tel, mail, site, RS) pour meilleure collaboration entre acteurs associatifs
Difficile autonomie dans les démarches pour habitants (demande de coordonnées à la mairie)
. Situation géographique: proche de Rochechouart (commerces, services) et bénéficier de son « aura » touristique, de son réseau culturel
Oradour-sur-vayres (médiathèque, marché)
Vayres est un carrefour

Vayres peut se trouver dans l’ombre de Rochechouart, hiérarchie entre les communes

Les entrées de bourg posent pb: pas assez de fleurs, pollutions visuelle, sonore, air et sol (ancienne casse, Ent Sardin, BMCD, 17 rue des poètes )
. Trafic routier – Nouveau public/client/habitant, touriste, voie de passage
Vayres est à égale distance d’Angoulême et de Limoges, proximité région viticole et touristique : Charente/Dordogne.

Le bourg est traversé, de part en part, par la rue des belles roses, axe central générateur de trafic routier non respectueux des limitations de vitesse.
Les motos-poids lourds et voitures abiment l’image du bourg, impactent la vie commerçante et sont génératrices de pollutions
. Les mobilités: la voiture est le moyen de déplacement le plus utilisé


Transport en commun

Absence de covoiturage
A pied: dangereux (trop petits trottoirs).
Vélo: très peu de cyclotourisme, vélo taf…

Les cars régionaux souffrent d’un maque de praticité horaires et arrêts (La Treille versus Le Bourg) et périodicité scolaire majoritaire

. Les places de parking: la possibilité de varier les centralités avec les deux petites places devant et derrière l’église, le champ de foire, le marché, la place de la mairie, petit parking rue des belles roses
La non rotation des propositions de lieux, la surreprésentation de la voiture au détriment de la vie du centre bourg et de ses habitants

. Offres bio & locale: Ferme des Simples, Jardin La fée des neiges
Vayres fait partie du circuit de livraison à domicile de l’ent. « A portée de mains  »
Peu connues, trop peu développées sur le marché, éloignée, offre non comprise

. École Pierre de Ronsard + Grand prix national de la fondation HIPPOCRENE
Crèche
Perte d’une classe, fleurissement de l’école à revoir, défaut de mise en valeur du grand prix
. Équipements: stade de foot, pratique pétanque, table de ping pong
Salle polyvalente

Le sport est très peu mis en avant: pratiques comme animations/cours/compétitions
La salle de fêtes est trop peu utilisée: loyer trop cher?
. Culture/ présence de plusieurs propositions cinéma, théâtre, lecture public : boite à lire
Fin des programmations des séances de cinéma, absence d’atelier de pratiques amateurs (art vivant, art plastique)
Absence bibliothèque
. Économie créative: présence d’artistes/créateurs
Absence de visite d’atelier, peu de temps de rencontre (jardin créatif)
. Immobilier/terrain:
Grand nombre de biens/terrains constructibles à vendre
Hausse du nombre de transactions réalisées depuis 2018 (nouveaux habitants- nouvelle typologie de population)
Présence population anglophone – (cours de langues ? )

Forte vacance immobilière
Prix du m² en hausse de près de 40% (bulle porteuse d’écart entre prix et prestations, attentes et réalités)

Présence importante de résidence secondaire (problématique du rythme saisonnier)

Quelle mixité sociale ?
Quelle intégration pour les nouvelles populations ?

Nouvelles attentes nouveaux habitants (+ exigeant)
. Numérique: réseau internet
Manque d’innovation, absence de cours pour la lutte contre l’illectronisme
Mairie: absence présence RS
. Fleurissement: Vayres offre une belle place aux fleurs et arbustes
Enherbement: Présence de plantes indigènes sur trottoirs
Présence de bacs à fleurs

Pb taille des rosiers, arbustes (faire à la main et non avec machine)
Présence souffleur de feuilles (pollutions plurielles: bruit, air)
Non respect des cycles de la fleur
Manque de valorisation/d’optimisation des bacs
. Cimetières, Vayres compte deux cimetières, celui du bourg (fort potentiel pour intérêt patrimonial et paysager) et celui du Chalat situé en pleine nature, tout près de ruches
Présence de bacs de tri (plastique/végétal)

Gaspillage floral très conséquent, les bacs ne suivent plus avec des taux de remplissage très fort en période hivernale (après Toussaint- nov.Février)
Le cimetière du bourg est sous valorisé
Le cimetière du Chalat est trop éloigné: son accès est difficile à pieds (long, pas de trottoirs, en retrait )
. Gestion des déchets/ encombrant- écopoint – présence de bacs de tri sur deux sites
Enconbrant gratuit
Document syded 87 remis en mairie
Nombre de sacs limités pour déchets alimentaire par personne

Des bacs inadaptés par leur taille, format (trop haut, ouverture trop étroite).
Le site de l’éco est trop en retrait (pas vu pas pris), ce point souffre d’une certaine saleté
Défaut de valorisation du site (fleurissement)
Le tri n’est pas correctement fait par les habitants
Hormis les documents de la syded 87, pas de pédagogie pour les habitants -atelier/formation
Absence de composteur collectif

🌻Cet outil est composé de quatre parties, voici la suite. Les points notés en tant qu’ opportunités correspondent aux tendances et enjeux de société en lien avec les enjeux majeurs du changement climatique et ses crises. Ils posent des questions dont nous pouvons nous emparer, localement, et soulèvent des problématiques auxquelles sont confrontées tous les communes, spécifiquement, rurales. Les menaces illustrent, quant à elles, l’expression d’un comportement citoyen, d’habitants, résultant de vifs d’ébats d’idées, défiances et de réticences, elles désignent, aussi, la loi et aborde un problème structurel important en France, l’ambivalence comportementale à l’égard du pouvoir et de ses incarnations.

EXTERNE


OPPORTUNITÉS

MENACES

Loi: les bonnes conditions agricoles et environnementales (BCAE) – la proposition de la Commission prévoit une obligation de rotation pour l’enjeu lié à la protection et à la qualité des sols (BCAE 8)// La future réforme de la politique agricole commune (PAC), qui entrera en vigueur à partir de 2023.
. Lutte contre la monoculture : céréales (maïs..), arbres (épineux), haies (thuyas, laurier)
. Valorisation des terres/terrains/espaces verts/haies tournés vers les cultures diversifiées: Lin, mellifères, potagère/fruitière- maraichage- horticulture-vin
Loi: architecture environnementale de la future PAC
Conflit avec les producteurs/ protection de la filière ?

Non engagement citoyen
Résistance aux changements (habitude culturelle), idées reçues
.
.Les effets des pesticides sur l’environnement sont variés et très larges . Les pesticides les plus volatils, c’est-à-dire les plus enclins à passer à l’état gazeux, peuvent être disséminés par le vent. Ils peuvent alors polluer l’air et le sol, en cas de pluie par exemple, parfois loin du lieu où ils ont été appliqués. – En France,75 000 tonnes de pesticides sont produites en moyenne tous les ans et 65 000 sont utilisées, ce qui représente un tiers des tonnages consommés en Europe. La France est ainsi le 2e marché européen et l’un des principaux consommateurs de pesticides dans le monde.
.
. La place de la bio (culture) avec la dynamique de l’agriculture biologique en Haute-Vienne
Le bio a le vent en poupe en Haute-Vienne. En témoigne le nombre de fermes qui se sont converties en 2020. Elles sont 48.

L’autorisation européenne du glyphosate expire en décembre 2022. Les industriels qui le fabriquent – comme Monsanto (désormais propriété du groupe chimique allemand Bayer) qui l’utilise dans le controversé RoundUp – ont d’ores et déjà demandé son renouvellement.

Le label « Haute valeur environnementale » (HVE), bien moins exigeant que le label bio, bénéficie d’un soutien massif des pouvoirs publics- Pb d’intrants et « illusion de transition ».

La réception de la bio comme norme oppositionnelle

. Changement climatique et ruralité – de véritables enjeux de société (responsabilité collective des habitants )


Risque de conflit: perception de l’écologie comme sectaire et source d’empêchement de liberté individuelle


. Aménagement – redynamisation des centres bourg

Résistance culturelle des habitants dans leur comportement et leur réception aux projets
. Fleurissement/enherbement des bourgs en faveur de la biodiversité-
levier pour tourisme vert, image de la commune (cadre de vie), attractivité

Réception difficile sans pédagogie, perception espaces comme « sales, non entretenus, fouillis »

.
.Mise en place de chantiers participatifs pour fleurir, végétaliser le bourg (de plus en plus de villes, villages jouent la carte du fleurissement citoyen)
Offrir une place aux habitants dans l’organe décisionnel

Problème structurel posé: rejet car perçu comme n’étant pas leur rôle
Opposition service technique comme une « critique » sur leur travail voire motif à la non-embauche de personnel


. Grand nombre d’acteurs/producteurs locaux: Maillage des circuits courts plus performant- Responsabilité des consommateurs: consomm’acteurs

Concurrence des territoires et retour des habitudes de consommation pour les consommateurs (plats préparés- grande surface)
Pouvoir d’achat


. Crise biologique/ extinction de masses des espèces – Mise en place de refuges LPO, (oiseaux), plantes mellifères, ruchers, mares
Climato scepticisme
Désengagement des habitants
.
. Montée en puissance de l’électrique: promotion très forte de l’électrique (voiture comme VAE) en vente, en location longue durée
Manque de prises/équipement
Opposition des habitants (manque de pertinence du projet)


.
. Lutte contre l’autosolisme (voiturer seul)
. Pour la promotion de l’autonomie de déplacement

La majorité des déplacement en milieu rural se fait en voiture (80%) et ne concerne que 5/10kms
Manque d’habitude des conducteurs, le co-voiturage est davantage associé à des longues distances et à une pratique jeune

.
. Diversité des patrimoines ( animations/fêtes, retombées économiques, nouveaux publics, meilleure/connaissance et appropriation des habitants/ actions de protection)
. Vif intérêt des français pour l’histoire

La perception historique comme forme de nostalgie, retour en arrière
Concurrence/conflit entre patrimoines notamment matériel voire religieux (Eglise), rural au détriment des autres représentations


Vayres dispose d’un cimetière ancien, véritable petit musée à ciel ouvert de la commune, il possède de nombreux atouts: l’hétérogénéité est le maître mot, le petit patrimoine funéraire, notamment, avec la présence de la porcelaine, mérite une attention particulière.
➳L’exemple du cimetière paysager
Occupation végétale est plus importante que l’occupation minérale
(Transformation du lieu en lieu de recueillement et lieu de sépulture)- CAUE
Baisse de fréquentation des cimetières: recréer un espace apaisé, réconcilier avec les cimetières et attirer un nouveau public


Pb perception aménagement du cimetière en cimetière paysager: le tabou de la mort en France, une forme d’imposition mal comprise, la problématique même du cimetière comme lieu « autre » et l’en présence de deux types de public: public endeuillé et public de loisir, des flâneurs et touristes qui se sentent, entre autres motifs, attirés par des cimetières historiques et leur côté patrimonial
La forte charge émotionnelle que revêt un cimetière peut également diviser

La nécessaire reconnexion avec la nature


🌳Cette dernière tendance était déjà présente depuis plusieurs années (succès des plantes vertes, du potager) et renvoie non seulement à des aspirations mais aussi à un mode de vie et à des valeurs.
Les Français ont un rapport très positif envers le végétal, qui est perçu comme une source de bonheur et de plaisir.Les végétaux occupent une véritable place dans la vie et le cœur des Français.

Les fleurs et les français


🌸Plus de 8 Français sur 10 achètent des fleurs Ainsi, l’on apprend que 83 % des Français achètent régulièrement des fleurs soit plus de 8 personnes sur 10.


🥀La Toussaint: La fête de la Toussaint a un poids important dans l’économie des fleurs puisque les vendeurs réalisent leur deuxième meilleur chiffre d’affaires à cette période, derrière les fêtes de fin d’année.
En, 2020, 28% des foyers français ont acheté un végétal pour le cimetière, soit 357 millions d’euros.

A noter, chaque jour, 49% des Français réalisent au moins 5 actions anti-gaspillage. (2021)

IMPACTS de la végétation sur la santé

Les fleurs sont provocatrices de joie

😊Plusieurs études mettent en lumière le rôle essentiel que jouent les plantes, les arbres ou encore les fleurs qui nous entourent sur notre santé. Découvrez quels sont les bienfaits de la nature et comment en profiter au mieux. les fleurs exercent de puissants effets comportementaux sur les individus hommes et femmes

Présence de plantes/ nature

🌿La présence de plantes ou une vue sur la nature, les arbres ou les plantes, favorisent la rémission des patients après une opération et cela affecte également l’immunité des personnes. Aussi, on peut supposer que les espaces naturels soient à même de diminuer la fréquence d’apparition de la maladie (ce que l’on appelle la morbidité). Mass et al. (2009) ont effectué une étude en Hollande impliquant l’analyse d’une population composée de 400.000 individus pour lesquels les chercheurs avaient accès aux dossiers médicaux.

🍀Il semble que la prise de vitamine G (Green Vitamin en anglais, c’est-à-dire « vitamine verte », qui, bien entendu, n’existe pas, est un terme que nos collègues anglo-saxons utilisent pour faire référence au rôle essentiel que jouent les plantes, les arbres, les fleurs qui nous entourent, et aux bienfaits que ces derniers nous procurent) s’avère efficace pour prévenir la survenue de certaines maladies.

➻Vraisemblablement, l’ensemble des bienfaits psychologiques, physiologiques et sociaux que procure l’immersion dans la nature se trouvent certainement réunis pour favoriser une bonne santé des individus. » Source

PRÉCONISATIONS

▵En développant une stratégie de développement adapté aux enjeux environnementaux et sociétaux, Vayres, pourrait, en son centre, se distinguer, poser de multiples questions et agir de manière perenne et durable. (La preuve par l’exemple).

▵De plus, la ruralité, par son échelle humaine, peut porter des projets qui visent à réconcilier, à consolider et, surtout, à choisir le respect du vivant et la cohérence dans ses aménagements. (Respect du vivant).

▵Remettre du monde (concertation, chantier participatif), créer les conditions de l’engagement, avoir une politique d’accueil des idées, des nouvelles énergies réactive et généreuse, redonner du sens aux actions collectives avec le souci constant du partage. (Laboratoire citoyen).

▵Tranquilliser les rapports à l’environnement avec pédagogie, avancer avec le souci du sens commun.

▵Ramener, avec les fleurs, de la couleur, des émotions positives dans le bourg, un fleurissement conscient et soucieux afin de permettre une floraison adaptée aux saisons. Le bon choix des espèces peut offrir des fleurs toute l’année (grâce aux vivaces, par exemple).

▵En redonnant de la place aux piétons, le bourg va pouvoir souffler. Cette respiration est nécessaire à la survie des commerces et à l’attractivité du centre-bourg pour cela, faire de la rue Aurore Sand une voie piétonne. Recréer des dynamiques depuis les places (de parking) disponibles en les animant, permettre à la population de se promener, sans risque, aux enfants d’évoluer sans danger au coeur même du bourg et redonner un visage humain (sans voiture) à l’hypercentre de la commune. Une Zone à 30 km/h est recommandée à hauteur du croisement rue des belles roses/Fée des neiges – Aurore Sand et rue des poètes.

▵Oser prendre des risques, lancer des chantiers et sortir d’un complexe d’infériorité du en partie à cette notion de « campagne », comme plus petit espace de référence. Il n’y a pas que la ville, les métropoles qui puissent impulser et s’illustrer sur des projets.

⊿Enfin, en ce qui concerne le Cimetière du bourg de Vayres: De plus en plus de cimetières organisent des visites guidées, des journées portes ouvertes ou participent à des initiatives comme « Le Printemps des cimetières ». Lancée en 2016 en région Rhône-Alpes par les acteurs et associations du patrimoine, cette promotion du patrimoine funéraire a fait des émules. En 2019 la ville de Paris diffuse cette annonce : « Patrimoine, arts, biodiversité, balades… Une journée entre nature et culture, pour (re)découvrir les cimetières parisiens ».

  • En mai 2022, « Le printemps des cimetières » revient pour une septième édition sur le thème : « Mémoires de guerres aux cimetières »source

Vayres à Soi, le 15 février 2022.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s